L’échelle de Zarit aide les aidants à lever le pied

L’échelle de Zarit évalue la charge émotionnelle, physique et financière que représente, pour un aidant, la prise en charge d’une personne en perte d’autonomie.

Vous aidez un parent, un conjoint ?

Tester votre épuisement vous permettra d’appréhender vos limites et peut-être de réfléchir à votre organisation… lorsque cela est nécessaire.

L’échelle de Zarit se présente sous la forme d’un questionnaire de 22 questions.

Chaque question aborde un aspect de la relation d’un aidant vis à vis de son proche aidé.

Le questionnaire tient compte des impressions et sentiments les plus fréquemment ressentis par l’aidant, associés aux soins prodigués à la personne, à son état de santé, au sens des responsabilités, ou encore aux relations avec les autres membres de la famille.

Par exemple :

  • L’aidant sent-il que son parent lui demande plus d’aide qu’il n’en a besoin,
  • L’aidant se sent-il tendu en présence de son parent,
  • L’aidant sent-il que sa vie sociale s’est détériorée,
  • L’aidant sent-il qu’il ne sera plus capable de prendre soin de son parent sous peu ,
  • Etc.

Chaque question de l’échelle de Zarit appelle une réponse évaluant la fréquence de l’impression. La réponse va de Jamais à Presque toujours en passant par rarement, quelquefois et assez souvent.

A chaque fréquence correspond un score jamais = 0, rarement = 1, quelquefois = 2, assez souvent = 3 et presque toujours = 4.

Une fois la grille remplie, vous faites la somme de vos scores intermédiaires pour obtenir un résultat.

Echelle de Zarit
Photo by Angelo Pantazis on Unsplash

Vous évaluez ensuite ce résultat selon l’échelle suivante :

  • Si votre score total est compris entre 0 et 20, la charge est faible,
  • Entre 21 et 40, la charge est légère,
  • Entre 41 et 60, la charge est modérée,
  • Au-dessus de 60, la charge est sévère.

Idéalement, l’évaluation de votre charge émotionnelle, physique et financière devrait être mesurée régulièrement. En effet, l’intérêt ne repose pas uniquement dans votre score à un instant T mais aussi dans l’évolution de ce score dans le temps.

Attention : Un score important dès la première utilisation de l’échelle de Zarit, ou ayant fortement augmenté entre deux passages du test, permet de mettre en évidence que le fardeau ressenti par l’aidant est devenu trop important et qu’il est temps de trouver des solutions pour le soutenir.

Quelles sont les solutions auxquelles peut recourir l’aidant qui a besoin de soutien ?

  • Solliciter l’intervention d’une aide à domicile pour lui venir en aide régulièrement et le soulager sur des activités précises.
  • Confier le proche aidé à un accueil de jour pour souffler une ou deux fois par semaine.
  • Faire appel à une baluchonneuse pour prendre quelques jours de vacances en confiant son proche à une professionnelle aguerrie.