Pourquoi lire Le Grand Livre de la Longévité

le grand livre de la longévité

Le Grand Livre de la Longévité est un ouvrage collectif publié aux éditions Eyrolles. Dirigé par Nicolas Menet, le Grand Livre de la Longévité est également un livre grand public qui propose au lecteur d’envisager le bon côté du vieillissement en adoptant une démarche constructive et volontariste.

En parlant de longévité, les contributeurs affirment clairement qu’ils souhaitent envisager le processus du vieillissement comme quelque chose qui se déroule à l’échelle d’une vie. Ils sont également convaincus que l’augmentation de l’espérance de vie doit être vue comme une chance et non pas comme une pénitence.

One Vision

Les contributeurs du Grand Livre de la Longévité ont cherché à communiquer leur vision. Une vision très éloigné d’une conception actuelle assez pessimiste du grand âge. Vision pessimiste où tout citoyen est condamné à terminer sa vie cloué dans un fauteuil roulant, la bave au lèvres, abandonné dans un Ehpad sinistre, loin de tout, oublié de sa famille et de ses amis, poids mort et charge pour la société.

Recrutement

J’avais connaissance de ce projet de livre collégial bien avant que Nicolas Menet me propose de rejoindre l’équipe. Mais étant un jeune acteur de la Silver économie, je n’imaginais pas une seconde que l’auteur, sociologue et Directeur de Silver Valley ferait appel à moi pour écrire la partie du Grand Livre de la Longévité consacrée à la maison.

Pourtant, Nicolas Menet m’a fait cette proposition début janvier 2019. Et les mots me manquent pour vous expliquer mon bonheur. Mon bonheur d’écrire (dans) un livre, de créer un texte pour parler d’un sujet qui me passionne et de travailler avec une prestigieuse équipe d’auteurs chevronnés.

Merci Nicolas de m’avoir donné cette opportunité.


Pourquoi la maison m’intéresse ?

Pour la raison qui m’a amené à appeler mon site Sweet Home.

Je suis persuadé que l’enjeu du domicile est central. On aura beau ouvrir plus d’habitats collectifs ou faire la promotion du béguinage et de la cohabitation intergénérationnelle, ces alternatives à la maison individuelle ne répondent pas aux attentes d’une majorité de nos concitoyens. La raison principale qui pousse tant de Français à dire qu’ils veulent vieillir chez eux, c’est tout simplement qu’ils veulent vieillir chez eux. Peut-être parce qu’ils ne connaissent pas d’alternatives autre que l’Ehpad, mais plus probablement parce que nous, les Français, on aime bien vivre chez nous et que le trip vie en communauté, c’est quelque chose qui intéresse une toute petite minorité et qui rassemble souvent aussi des gens qui n’ont pas le choix. Si l’on peut faire autrement, on préfèrera toujours rester chez nous.

Et donc, nous en revenons à un problème central et largement sous-estimé : l’adaptation du logement.

La grande majorité des 28 millions de logements particuliers des Français n’est pas encore adaptée à leur vieillissement. Certains logements n’auront pas besoin d’adaptation, d’autres ne pourront pas être adaptés mais dans tous les cas de figure, il va falloir faire un bilan à un moment ou un autre. Et le plus tôt sera le mieux !

C’est justement ce que je recommande dans ma contribution au Grand Livre de la Longévité.

La couverture du grand livre de la longévité
La couverture du livre, en vente dans toutes les bonnes librairies

Hall of Fame

Pensé comme un guide pratique de l’adaptation de la société au vieillissement, le Grand Livre de la Longévité propose douze éclairages sur des moments, lieux et situations clé de notre existence.
Je me dois de vous présenter l’ensemble des contributeurs qui ont participé à l’ouvrage :

  • Clément Boxebeld et Julia Mourri : co-fondateurs du projet Oldyssey.
  • Dr Anthony Mézière : gériatre AP-HP.
  • Ghislaine Bottero : coach sportive et posturologie de la personne âgée.
  • Raphaëlle de Foucauld : psychologue et sexologue, entrepreneure.
  • Marie de Hennezel : psychothérapeute, auteure, chercheuse.
  • Mélissa Petit : sociologue, entrepreneure.
  • Catherine Marcadier-Saflix : mode des seniors, entrepreneure.
  • Alexandre Faure : éditorialiste, conférencier, consultant
  • Claudie Kulak : spécialiste des aidants.
  • Olivier Noel : entrepreneur, fondateur de masuccession.fr
  • Nicolas Menet : sociologue, auteur, directeur de Silver Valley.

Une mise en bouche

A tout seigneur, tout honneur, je vous propose de découvrir l’introduction du Grand Livre de la Longévité, par Nicolas Menet.

En 2030, 30 % de la population européenne aura plus de 60 ans. L’espérance de vie – 82 ans en moyenne pour les pays d’Europe occidentale – a doublé depuis le XIXe siècle. Comme le souligne le professeur James W. Vaupel dans l’une de ses nombreuses conférences : « les personnes âgées de 75 ans ont le même niveau de santé que celles âgées de 65 ans il y a cinquante ans ». La prospérité économique, l’éducation et les traitements médicaux jouent un rôle dans l’augmentation de l’espérance de vie. Nos sociétés très développées produisent plus de seniors que de bébés depuis le début du XXIe siècle. Parce que la longévité ne concerne pas que la bonne santé, mais également la participation à la société et l’inclusion de personnes de tous les âges, nous sommes tous concernés par ce phénomène unique dans l’histoire de l’humanité qui fait que les individus n’ont jamais vécu aussi vieux.

Toutefois, si l’espérance de vie augmente, l’espérance de vie en bonne santé diminue au niveau mondial. Vivre le plus longtemps possible ? Oui, mais encore faut-il vivre bien. La longévité représente un défi majeur, qui nous oblige à penser les différentes voies pour vieillir le mieux possible. Les recherches actuelles montrent que même s’il est inéluctable, le vieillissement est influençable. En effet, notre longévité dépend de nos gènes à hauteur de 20 % à 30 % seulement, le reste étant lié à notre environnement et nos comportements. En clair, nous avons une forte marge de manœuvre pour vieillir mieux. Comme le définit l’Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis 1946 : « la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Augmenter l’espérance de vie en bonne santé ne consiste pas uniquement à faire du sport ou avoir une alimentation équilibrée, c’est aussi adopter des pratiques quotidiennes qui vont favoriser un bon état général de santé physique et mentale. Le lien social, l’adaptabilité, la stimulation émotionnelle et sensorielle font pareillement partie du processus de longévité, tout comme le fait de se sentir bien dans son environnement, son habitat, sa famille, son couple, sa tête…

Mais comment y parvenir ? « Peu de gens savent être vieux »1 disait déjà François de La Rochefoucauld au XVIIe siècle. Vivre vieux et en bon état général est un challenge difficile et une besogne quotidienne, dont les contreparties sont pourtant incommensurables. Actuellement, aucune des théories scientifiques publiées ne peut expliquer de façon univoque l’ensemble des phénomènes en cause dans le vieillissement ; et le nombre de théories du vieillissement avoisine les 400 ! Il n’y a donc pas une unique voie pour mieux-vieillir.

C’est pour cela que cet ouvrage donnera la parole aux premiers concernés : les professionnels en lien quotidien avec des seniors et les personnes qui avancent en âge elles-mêmes. Davantage que des « trucs et astuces pour vieillir bien », ce Grand Livre a pour vocation d’explorer de multiples stratégies de longévité et les tactiques quotidiennes pour y parvenir.

Des thèmes aussi variés que la forme physique, l’état psychologique, les liens sociaux, la sexualité, le patrimoine, l’aménagement de l’habitat, le numérique, la mode… sont abordés. L’objectif commun est de nous aider à répondre à certaines questions que tout le monde se pose ; comment accepter que l’on vieillisse, comment gérer le moment difficile où l’on se dira que c’est « une dernière fois » ? Comment gérer les transformations physiques et psychiques qui surviennent ? Comment les personnes âgées elles-mêmes ont-elles fait pour accepter cette réalité ? Comment profiter de ce moment unique qu’est la vieillesse pour s’épanouir plus et mieux, se donner du plaisir… autrement dit, comment apprendre à vieillir et à être heureux d’être vieux !

Dans ce Grand Livre, nous considérons que la longévité est un capital que l’on peut faire fructifier, et nous vous proposons les dernières méthodes de pointe pour gérer ce capital unique ; cette chance. L’idée n’est pas de faire de chacun un super centenaire qui fait du parachute et de l’aïkido, mais de proposer des conseils adaptés aux envies et capacités personnelles.

C’est une vue depuis le terrain du vieillissement jusqu’aux dernières recherches scientifiques et techniques sur le sujet. L’objectif est de vous offrir un guide approfondi des savoirs et pratiques concernant la prise d’âge et la longévité en bonne santé.

Cet ouvrage pédagogique a pour ambition de rendre la longévité accessible à tous !

Deux rendez-vous avec les auteurs le 27 novembre 2019