Qui représente les retraités ?

Enjeu de l'avis des seniors

Les retraités ne sont pas assez représentés dans le débat public.

Les décisions se prennent sans eux. Notamment les décisions les concernant.

A l’heure où la France débat et manifeste, une question se pose : Qui représente les retraités ?

Le poids des retraités dans la société Française

Le poids démographique des retraités

La part des retraités dans la population française est en croissance et cette croissance va se confirmer dans les années qui viennent. En effet, compte tenu de :

  • La vague de naissances qui a suivi la deuxième guerre mondiale (le baby boom),
  • L’augmentation de l’espérance de vie,
  • L’âge de départ à la retraite,
  • La transition démographique qui se traduit pas une diminution des naissances et une amélioration de la longévité.

Les personnes âgées et retraitées sont de plus en plus nombreuses.

En 2019, un Français qui atteint 65 ans a une espérance de vie de 23 ans. Cela signifie que si elle passe le cap des 65 ans, elle devrait vivre encore 23 années.

L’espérance de vie augmenté également de plusieurs mois par année.

Comme le montre le graphique ci-dessous, le nombre de plus de soixante ans va augmenter considérablement dans les décennies qui viennent.

Le poids économique des retraités

Le départ à la retraite est synonyme de diminution significative des revenus.

Les pensions de retraite (CNAV et complémentaires) atteignent rarement plus de 61% du revenu d’activité.

La DREES évalue le montant moyen des pensions de retraite mensuelles à 1376 €. Bien sûr, ce chiffre cache d’énormes disparités selon les situations.

Les écarts s’expliquent par :

  • Les différents régimes auxquels cotisent les actifs et le salaire de référence retenu pour le calcul de la pension,
  • L’âge de départ et la durée de cotisation (un retraité qui n’atteint pas le nombre de trimestres cotisés ou part avant un certain âge subit une décote).
  • La part d’activité non déclarée de certaines professions (Le « black » ne donne pas lieu à prélèvements sociaux, il n’est donc pas pris en compte dans le calcul des pensions.)

En outre, les retraités disposent souvent de ressources annexes. Epargne, capitaux et surtout biens immobiliers. En effet, plus de 70% des retraités sont propriétaires de leur logement.

Le poids économique des retraités est également évalué sous l’angle de la dépense, notamment par les acteurs de la Silver économie. Il a été estimé à 130 milliards d’euros en 2020 par BPI et le Ministère des Finances.

Par exemple, aujourd’hui, les retraités sont les principaux consommateurs de voitures haut de gamme. L’âge moyen d’achat d’une berline : 55 ans.

Le poids électoral des retraités

Dans notre démocratie en crise, les plus fidèles électeurs sont les Français les plus âgés. Même si la tendance actuelle à la défiance touche toutes les générations, les statistiques de l’INSEE montrent bien que les élus peuvent et doivent prendre en compte le vote senior dans leur calcul.

Sur l’illustration suivante, vous pouvez constater que le poids de la participation est proportionnel à l’âge, même s’il se ralentit à partir de 80 ans. Le taux global de participation impacte toutes les générations de la même manière mais la contribution relative est identique.

qui représente les retraités ? poids électoral des retraités.
Source : INSEE

Conclusion

Démographiquement, économiquement et politiquement, les retraités sont une force pour le pays.

Pour sortir de l’image d’Epinal du vieux inactif qui prend le soleil sur un banc, notons également l’essentielle contribution des retraités à la vie civile et civique : la part des retraités dans les effectifs de bénévoles des associations, les conseils d’administration et aux postes d’élus est plus que significative.

Et bien sûr, nous n’oublierons pas la contribution des retraités à l’équilibre familial qui se traduit notamment (mais pas seulement) par la garde des petits-enfants et par le rôle de proche aidant que jouent beaucoup de retraités auprès d’un ascendant ou d’un conjoint.

Les retraités ont autant besoin de la société que la société a besoin des retraités.

Pourtant, force est de constater que les retraités ne sont pas entendus et que les décisions les concernant se prennent sans eux. Pourquoi une telle force de la nation est-elle si mal représentée ? Je vous propose un petit tour d’horizon de la représentation des retraités en France.

Mais avant de parler de notre situation nationale, je vous emmène outre Atlantique pour vous parler de la plus puissante association de retraités au monde, l’AARP.

L’AARP représente les retraités aux Etats-Unis.

L’AARP est le plus puissant lobby du monde. Cette association a été fondée en 1947 par une institutrice Américaine, Ethel Andrus. Son but était de s’occuper des problèmes de retraite et d’impôts des enseignants en retraite. En 1958 elle se rend compte que les problèmes des retraités de l’éducation sont aussi ceux de tous les seniors. Elle étend donc son action à tout le pays et crée une assurance santé destinée aux retraités.

En 2003, l’AARP comptait 32 millions de membres soit 12% de la population totale Américaine et un senior sur deux. 

L’AARP édite deux périodiques : MM (Modern Maturity ) et My Generation qui sont les plus gros tirages de la presse magazine US.

L’un des buts de l’AARP est d’éduquer et informer les leaders d’opinion et le public des réalités et des challenges qui attendent une Amérique peuplée d’une masse considérable de seniors.

L’association a pour mission de représenter les seniors américains en matière de législation et de réglementation au niveau fédéral et dans chaque Etat. Parallèlement, elle les encourage à s’intéresser aux problèmes politiques, législatifs et judiciaires des Etats Unis. 

A partir des politiques fédérales publiques, l’AARP, dans Summary of AARP Federal Public Policy informe les législateurs et les administrateurs des inégalités des lois et les incite à réviser les lois défaillantes. 

C’est par l’intermédiaire de l’AARP Bulletin que l’AARP parvient à informer tous ses membres de la législation et des programmes concernant les seniors. Les articles analysent les prochaines actions et modifications des politiques du gouvernement et incitent les membres de l’association à communiquer leur point de vue aux représentants de celui-ci. 

De son côté, l’AARP met tout en oeuvre pour que les législateurs soient en permanence informés de ses positions face à telle ou telle loi. Elle a le pouvoir de former une coalition avec d’autres association nationales et de soutenir ou bien de refuser une loi particulière. 

L’AARP/Vote, le programme d’éducation des électeurs, cherche lui à sensibiliser électeurs et candidats aux problèmes des personnes âgées américaine.

Toutes ces activités ont contribué à faire de l’AARP le puissant porte parole des seniors américains. Elle dispose à temps complet d’une vingtaine de lobbyistes qui défendent ses positions auprès du Congrès et du Sénat US. 

Rien de tel dans l’hexagone…. vraiment rien. La représentativité collective des retraités français est encore à inventer

Qui représente les retraités Français ?

On devrait plutôt se demander « qui pourrait représenter les retraités Français », car aujourd’hui, force est de constater qu’aucune des instances représentatives ne l’est vraiment.

Les syndicats de retraités représentent-ils les retraités ?

Dans A quoi sert un syndicat de retraités, une double interview qu’ils ont consacré à Sweet Home, les présidents de deux sections syndicales de retraités font part de leur réserve sur la représentativité des syndicats de retraités.

Ces syndicats sont constitués d’anciens actifs syndiqués qui poursuivent leur activité syndicale une fois retraités.

Malheureusement, les syndicats de retraités n’ont pas voie au chapitre dans le cadre des négociations. La loi donne aux syndicats d’actif un rôle à la table des négociations mais ne prévoit rien de tel pour les syndicats de retraités.

En outre, le taux de syndicalisation, qui est déjà faible pour les actifs, est ridiculement bas pour les retraités.

qui représente les retraités, chaise vide pour illustrer le faible taux de représentativité des syndicats de retraités.
Les syndicats de retraités peinent à recruter des adhérents

Problème de conscience civique ou doute sur l’utilité d’un tel engagement, la question est ouverte. Le résultat c’est que malgré l’intérêt de leur démarche et la prise directe qu’ils ont avec le monde du travail et le monde des retraités, les syndicats de retraité ne représentent pas les retraités.

Pour en savoir plus, lisez notre interview de Michel Cadiergue (CFDT du Lot) et Alain-François Massigné (SNB) : A quoi sert un syndicat de retraités ?

Les associations de retraités représentent-elles les retraités ?

De nombreuses associations existent pour représenter les retraités. Elles ont bien souvent une approche sectorielle ou une ambition fléchée sur une problématique particulière. La liste de ces organismes est longue.

Citons par exemple :

  • Le collectif Vieux Debout : Il regroupe des personnes âgées, des familles de personnes âgées et des professionnels travaillant auprès d’eux. Ce mouvement est activé dans le contexte actuel de baisse des moyens dans les EHPAD et de difficultés majeures des services d’aide à domicile.
  • L’association Vieux et Chez soi : « Vieux et chez soi » s’est constitué pour aider à faire entendre plus fort ce que veulent les personnes âgées, et notamment celles qui craignent de devoir quitter un jour leur « chez soi », pour être institutionnalisées, alors qu’elles ne le voudraient vraiment pas. Réfléchir et agir contre le déni de liberté ressenti par les personnes âgées qui doivent trop souvent renoncer à vivre comme elles le veulent le dernier âge de leur vie, relayer et soutenir les souhaits des personnes âgées, tel est l’objet de l’association.
  • Grey Pride et Les audacieux & Audacieuses : deux associations qui militent pour la prise en compte des spécificités des personnes âgées LGBT.
Qui représente les retraités, les associations de retraités sont elles audibles ?
Les associations de retraité sont-elles audibles ?

Nonobstant l’intérêt certain de leur action, ces associations ont une portée géographiquement et structurellement restreinte.

Les actions collectives citoyennes représentent-elles les retraités ?

On connait les Gilets Jaune, on se souvient de la Nuit Debout, mais qui a entendu parler des manifestation de retraités de 2018 ?

L’action civique contestataire des retraités ne marque pas autant les esprits que d’autres manifestations.

« Ce qui est incompréhensible c’est que 16 millions de retraités ne soient pas capables de se mobiliser dans une action efficace pour obtenir le maintien de leur pouvoir d’achat. Il est vrai que les associations, fédérations et confédérations les ont largement dépossédés de leur pouvoir. »

Claude Kessler
Commentaire de lecteur sous l’article « à quoi sert un syndicat de retraités »

L’article « A quoi sert un syndicat de retraités » suscite nombre de commentaires de retraités exaspérés par l’ostracisme médiatique qu’ils subissent et la relative indifférence de l’opinion publique (hors retraité) au problème de baisse du pouvoir d’achat lié notamment à la hausse de la CSG en 2018 et au gel de l’augmentation des pensions de retraite.

Suggestion d’un lecteur :

« Bonjour Alexandre,
Les retraités peuvent, doivent exister comme n’importe quel être humain, c’est-à-dire par leurs actions personnelles et collectives. On ne peut pas se contenter de confier son avenir, voire sa vie, passivement à une association qui se montre bien incapable de défendre quoi que ce soit. Si les retraités ne se mobilisent pas contre la politique actuelle de réduction de leur pouvoir d’achat nombreux sont ceux qui se suicideront plutôt que de connaître une vie de misère. C’est ce qui se passe en Grèce depuis des années. La liste des moyens d’action non violents est longue, une possibilité est la grève de la consommation qui est à la portée de tout un chacun à la seule condition d’être motivé. Puis il s’agit d’une action parfaitement légale puisqu’il ne s’agit pas s’un boycott discriminatoire. Il est vrai qu’après une vie de travail on préférerait une fin paisible, mais il en va aussi de notre responsabilité face aux générations futures. »

Claude Kessler en commentaire sur A quoi sert un syndicat de retraités

Les médias représentent-ils les retraités ?

Les médias représentent-ils les retraités ?

Avec son tirage à 800 000 exemplaires et une audience évaluée à 3,5 millions de lecteurs, Notre Temps est l’un des plus gros tirages de la presse magazine Française.

Pour autant, peut-on parler de représentativité ?

Est-ce d’ailleurs le rôle d’un média, de représenter son lectorat ?


Ainsi s’achève (provisoirement) notre réflexion sur la représentation des retraités.

Elle n’est pas exhaustive. Nombre de sujets méritent un développement ou un élargissement. On pourrait aussi comparer les pratiques de nos voisins Européens et au-delà. Bref, je tenais à ouvrir la réflexion sur un sujet qui me tient à coeur et en discuter avec vous.

Je pose des questions, je fais des constats mais les réponses sont peut-être en germe dans les mouvements actuels.

  • Qu’en pensez-vous ?
  • Un système à l’américaine est-il souhaitable ?
  • Les retraités ont-ils besoin d’être représentés ?

10 Minutes par semaine !

C’est le temps qu’il vous faudra pour lire la newsletter de Sweet Home. Une newsletter dominicale où je vous donne les clés pour comprendre les enjeux et perspectives de la société de la longévité.