Parade Connect, la chaussure Ange-Gardien

Parade Connect la chaussure ange gardien

Parade Connect est une gamme de chaussures « Ange-Gardien » développée par Eram.

Vous portez ces chaussures, vous faites une chute, la chaussure détecte que vous êtes tombé et envoie une alerte à vos proches.

Cette alerte comporte un positionnement GPS qui permet à vos proches et aux secours de vous retrouver facilement et rapidement.

Cette pépite technologique conçue, développée et fabriquée en France a fait fureur lors du dernier CES, le salon de l’électronique grand public qui s’est tenu à Las Vegas début janvier 2019.

Initialement présentée sous le nom de E-Vone, la chaussure Ange Gardien de Eram a été rebrandée en Parade Connect en 2019. Dans cet article antérieur, je vous présente les atouts du modèle qui s’est appelé E-Vone…

parade connect la chaussure ange gardien
Parade Connect dans toute sa simplicité

Article mis à jour le 8 juillet 2019

Parade Connect embarque un système de téléassistance dernier cri et alerte les proches et les secours en cas de chute de son porteur.

La chaussure se targue d’être le premier système de téléassistance qui se déplace avec son porteur, apportant ainsi une solution à la limitation habituelle des systèmes de téléassistance qui ne sont efficaces que dans un périmètre autour de la maison où habite le senior équipé.

Parade Connect communique via le réseau LoRa et peut rester active pendant plusieurs mois sans nécessiter d’être rechargée.

Mais la chaussure connectée d’Eram mise surtout sur l’esthétique et la discrétion pour conquérir un public qui résiste à l’apparence stigmatisante des systèmes de téléassistance classiques.

Parade Connect peut-elle disrupter le marché de la téléassistance ?

Rien n’est moins sûr. Parade Connect n’est qu’un des nombreux exemples de solutions innovantes qui voudraient révolutionner le marché.

Mais avant Parade Connect, nombre de montres, colliers, ceintures, capteurs à domicile et robots rêvant de disrupter un marché vieux de plusieurs décennies se sont déjà heurtés à la frilosité des consommateurs Français.

Malgré les indéniables atouts de la téléassistance pour préserver l’autonomie des seniors, nous avons beaucoup du mal à faire de ce système un produit courant pour les seniors.

En outre, toute technologique qu’elle soit, Parade Connect souffre d’un terrible handicap : elle alerte les proches et géolocalise le porteur mais elle ne propose pas de système de mise en relation téléphonique avec un plateau d’assistance.

Or les professionnels du secteur sont formels : dans la téléassistance, ce qui fait la valeur du service, c’est aussi le plateau de téléassistance. Cette plateforme téléphonique qui peut être actionnée en cas de chute pour faire une levée de doute avant d’alerter les secours est aussi à la disposition du senior pour tous ses appels…. et la plupart des appels n’ont rien à voir avec les chutes.

Téléassistance Bluelinea : une majorité d’appels de courtoisie

Chez Bluelinea, sur le plateau d’assistance téléphonique qui répond aux appels des seniors équipés du bracelet de téléassistance BlueTag2, 80% des contacts entrants sont des appels de courtoisie.

C’est pourquoi toutes ces solutions révolutionnant la téléassistance que l’on voit fleurir chaque année dans la Silver économie ne suffisent pas à faire décoller le marché.

En France, le taux d’équipement de la téléassistance est faible.

A ce jour, les opérateurs de téléassistance old school ou moderne se disputent un marché de 500 000 utilisateurs et personne n’a trouvé la solution miracle pour convertir à la téléassistance l’ensemble des seniors qui pourraient (et devraient) s’équiper.

Tous les téléassisteurs cherchent comment convaincre les français du bien fondé de l’équipement de détection des chutes mais le taux d’équipement reste très faible.

Les professionnels ont du mal à convaincre les personnes âgées de s’équiper à partir de 75 ans.

Les français qui choisit de s’équiper le font le plus souvent après 80 ans et en général après un premier accident grave et une hospitalisation. Il serait préférable de s’équiper dès 75 ans dans une démarche de prévention de la perte d’autonomie.

Les chutes, premier déclencheur de la dépendance

En effet, comme nous vous l’expliquons dans notre article consacré aux chutes, la chute d’une personne âgée, même bénigne (c’est à dire qu’elle ne se blesse pas en tombant) est souvent le fait générateur de la dépendance.

Une personne âgée qui passe plusieurs heures, voire plusieurs jours à terre avant d’être secourue aura des séquelles physiques et mentales parfois irréversibles.

Les personnes âgées auront-elles plus envie de porter une chaussure qu’une montre ou un médaillon, c’est le pari que fait l’équipe de E-Vone. pour en savoir plus sur la stratégie de la marque, j’ai posé quelques questions à Laurence Cerné, elle est chargée des partenariats pour la start-up.

Laurence Cerné (Parade Connect) répond aux questions d’Alexandre Faure (Sweet Home)

Alexandre Faure : Bonjour, pour commencer, pouvez-vous nous expliquer pourquoi E-Vone est une chaussure ?

Laurence Cerné : Nous avons choisi une chaussure car c’est un produit du quotidien, non stigmatisant. Nul besoin de porter un dispositif supplémentaire, la chaussure est autonome.

Alexandre Faure : Comment fonctionne le système de détection de Parade Connect ?

Laurence Cerné : Parade Connect est équipée d’un boîtier électronique directement injecté dans la semelle. Ce boitier est composé :

  • De capteurs (accéléromètre, gyroscope),
  • D’un vibreur,
  • D’un GPS,
  • D’une antenne,
  • Et d’une batterie ayant une autonomie de 6 mois.

Lorsque la chaussure se retrouve dans une position anormale (au sol, sur le côté), elle vibre afin d’indiquer au porteur qu’elle détecte une situation anormale

Alexandre Faure : L’un des défauts des systèmes de télé-surveillance classiques est la limite de portée entre le capteur et le terminal relié au téléphone. Comment y avez-vous remédié ?

Laurence Cerné : Notre chaussure est autonome et n’utilise pas la technologie GSM/3G/4G mais une technologie appelée LoRa. Le capteur et la communication sont dans la chaussure et il n’y a donc pas de problème de portée, et donc pas besoin de terminal.

E-vone la chaussure connectée et sa balise intégrée à la semelle. Elle s'appelle désormais Parade connect

Alexandre Faure : Quelle est la portée du système Parade Connect ?

Laurence Cerné : Il n’y a pas de vraiment de question de portée mais de couverture réseau. Si la zone est couverte ça fonctionne, si ce n’est pas le cas on peut étendre localement la couverture avec des appareils supplémentaires.

Alexandre Faure : Parade Connect fonctionne-t-elle dans une zone sans couverture GSM ?

Laurence Cerné : Oui a partir du moment où on capte le signal LoRa.

Alexandre Faure : Que se passe-t-il lorsque le porteur de Parade Connect fait une chute ?

Laurence Cerné : La chaussure vibre pour indiquer au porteur qu’une alerte va être envoyée au réseau d’aidants.

Si le porteur ne se relève pas après la vibration, alors une alerte (sms, mail, appel) est envoyée aux aidants avec la géolocalisation précise du porteur.

Alexandre Faure : Le système va alerter un proche à proximité, mais que se passe-t-il si aucun de ces proches n’est à une distance raisonnable pour intervenir ?

Laurence Cerné : Un des proches se charge de contacter les services de secours

Alexandre Faure : La plupart des systèmes de télé-assistance sont couplés à une plateforme téléphonique qui entre en contact avec le porteur en cas de chute, est-ce aussi le cas avec Parade Connect, et comment ça marche ?

Laurence Cerné : Le porteur aura le choix entre deux options :

  • l’alerte est envoyée aux proches uniquement,
  • l’alerte est envoyée à une plateforme téléphonique d’assistance disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Alexandre Faure : Vous proposez 26 modèles qui sont très éloignés du design habituel de la chaussure médicale pour personne âgée, vous comptez séduire une clientèle qui ne recourt pas encore à ce type d’équipement?

Laurence Cerné : Oui, et aussi à de nombreuses personnes qui refusent de porter des dispositifs non habituels (bracelet, médaillons, téléphones) ou stigmatisants.

comment fonctionne Parade Connect en cas de chute ?

Alexandre Faure : Comment avez-vous choisi les modèles ?

Laurence Cerné : Les modèles ont été réalisés avec une exigence de confort (premier critère d’achat chaussure pour les seniors) et de style et s’appuie sur notre expertise en tant que fabricant de chaussure confort.

Alexandre Faure : La collection va-t-elle s’étendre ?

Laurence Cerné : Notre première gamme sera composée de modèles de chaussures villes et de chaussons. Nous étendrons la gamme selon les retours d’usage que nous aurons et les attentes des utilisateurs

Alexandre Faure : Vous proposez Parade Connect à la location moyennant un forfait mensuel autour de 35 euros, quelle prestation est comprise dans le forfait ?

Laurence Cerné : Le forfait donne droit à :

  • Une paire de chaussure par an,
  • le service de détection de chute,
  • l’accès à la plateforme web de gestion du service.

Alexandre Faure : Un client Parade Connect peut-il changer de modèle au gré de ses envies ?

Laurence Cerné : Notre première version propose une paire de chaussure par an, mais il sera possible de choisir plusieurs paires.



10 Minutes par semaine !

C’est le temps qu’il vous faudra pour lire la newsletter de Sweet Home. Une newsletter dominicale où je vous donne les clés pour comprendre les enjeux et perspectives de la société de la longévité.