Comment éviter les chutes

Comment éviter les chutes ?

Pourquoi éviter les chutes ?

La question peut paraitre saugrenue, voire provocante. Mais les réponses sont éclairantes : 

Les chutes sont la cause directe de beaucoup de pertes d’autonomie chez la personne âgée. 

Les chutes sont à l’origine du quart des hospitalisations d’urgences de personnes âgées. 

Enfin, les chutes sont la principale cause de mort accidentelle chez les plus de 65 ans. 

Dans la plupart des situations, ce n’est pas la chute qui provoque des lésions, mais la station prolongée au sol. 

Et cette station est parfois très longue. Notamment :

  • Quand la personne âgée vit seul,
  • Qu’elle n’a pas de système d’alerte ni de téléphone à portée de main,
  • Que l’aide à domicile, l’infirmière, le kiné ou le proche ne passent que le lendemain, voire plus tard. 

Dans ces situations dramatiques, la personne âgée désorientée, déshydratée, parfois en hypothermie (si elle chute à l’extérieur) doit subir une hospitalisation longue et douloureuse.

Elle passe en moyenne 15 jours à l’hôpital et elle en ressort amoindrie, moins autonome et paralysée par la peur de chuter à nouveau. Un peur qui peut avoir pour conséquence la désociabilisation : la personne âgée ne quitte plus son domicile, de crainte de faire une nouvelle chute

Bien souvent anodine pour un humain de moins de 65 ans, la chute est véritablement le fléau de la personne âgée. C’est d’ailleurs en ces termes que le docteur Nicole Jacquin Mourain nous décrit la chute dans l’article qu’elle y a consacré pour le blog (retrouver l’avis du médecin dans cet article).

Comment éviter les chutes ?

Quand il est question de chute, on pense immédiatement à l’aménagement du domicile. Les fils qui trainent, les tapis qui rebiquent, la petite marche vicieuse au seuil de la douche, etc…

On imagine également les situations où la personne âgée tombe au sol en essayant de rattraper sa paire de lunettes qui lui échappe des mains, de ramasser la télécommande de la télé qui a glissé de l’accoudoir du fauteuil ou la savonnette dans la salle de bains. 

Il est vrai que 30 à 50 % des chutes ont pour cause l’environnement dans lequel évolue la personne âgée. 

Mais cela laisse donc 50 à 70% d’autres causes de chutes : je les ai recherchées.

En partant des causes directes les plus fréquentes J’ai reconstitué les causes racines des chutes de personnes âgées.

J’ai pu identifier une vingtaine de causes de chutes.

Certaines sont évidentes, comme l’aménagement du domicile. D’autres moins. Comme la mauvaise hygiène dentaire ou la mauvaise couverture santé.

J’ai réalisé un schéma des causes.

Vous pouvez ainsi remonter à la cause racine de chaque situation et identifier la réponse adaptée pour traiter le problème.

Bien entendu, certains problèmes peuvent avoir différentes causes racines et il peut-être plus aisé de traiter une cause intermédiaire. C’est à vous de voir.

comment éviter les chutes
Vous pouvez télécharger une version pdf du diagramme en cliquant simplement sur l’image. 

Comment lire le document ?

  1. Vous lirez le schéma de bas en haut.
  2. En bas, les causes racines, c’est à dire l’origine des problèmes qui peuvent être à l’origine d’une chute,
  3. Les causes racines pointent vers une ou plusieurs causes intermédiaires, et remontent jusqu’à la chute…
  4. Les jeux de couleurs des étiquettes et des flèches permettent de suivre le cheminement des problèmes jusqu’à la chute.
  5. Les zones de couleurs (bleu, vert, violet) permettent d’identifier les éléments concomitants des principales causes de chute : la dénutrition, la déshydratation, la dépression et la perte d’équilibre.

Que pouvez-vous constater à la lecture de ce diagramme ?

  • Certaines causes racines ont une incidence sur plusieurs causes de chute. Par exemple une mauvaise couverture santé (mutuelle) contraint la personne âgée à moins prendre soin de sa santé. Ce qui conduit à avoir des lunettes inadaptée, une mauvaise hygiène dentaire, un traitement médicamenteux inadapté et moins voir son médecin que nécessaire.
  • Il ne suffit pas d’adapter le logement pour éviter les chutes,
  • Je dirai même qu’avant d’essayer de convaincre votre proche d’adapter son logement, il peut y avoir d’autres problèmes à régler, dans le cadre de la prévention de la chute. 

Ces explications vous ont-elles été utiles ?

Voyez vous d’autres causes de chutes à ajouter à ma représentation ? 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.