comment diagnostiquer la maladie d'alzheimer

Comment faire diagnostiquer la maladie d’Alzheimer ?

Faire diagnostiquer la maladie d’Alzheimer à temps est essentiel. Cela permet de ralentir le processus dégénératif. Vous pouvez également améliorer le confort du malade et le vôtre. Nous vous exposons les trois étapes du diagnostic.

Diagnostiquer la maladie d’Alzheimer n’est pas encore un réflexe systématique. Au contraire, cette maladie est sous diagnostiquée. Chez 40 pourcent des personnes atteintes, le diagnostic n’a pas été posé. Pour 50 pourcent des malades, il a été posé avec du retard.

Les causes de cette contre-performance sont :

  • Le déni de la personne âgée ou de son entourage,
  • La méconnaissance de la maladie et des traitements existants,
  • Le fatalisme (« à quoi bon! »).

Pourtant, retarder le diagnostic est dommageable tant au malade qu’à son entourage. En effet, bien que la maladie d’Alzheimer soit incurable, il existe des traitements à l’efficacité avérée pour ralentir ou retarder le processus. Il existe également des thérapies pour atténuer la souffrance du malade et de son entourage. Enfin, vous pouvez vous appuyer sur le soutien des associations de familles de malades. Pour toutes ces bonnes raisons, les spécialistes de la maladie insistent sur la nécessité de sa détection dès les premiers symptômes.

Le processus de diagnostic de la maladie d’Alzheimer se déroule en trois étapes. Elles font appel

  1. à la famille et aux proches,
  2. au médecin de famille, qui devra notamment réaliser un test cognitif
  3. à des médecins spécialisés, qui poursuivront l’exploration afin de diagnostiquer finement le problème pour y associer un traitement adapté.

Nous allons détailler chaque étape.

Comment la famille et les proches vont diagnostiquer la maladie d’Alzheimer ?

La première étape est à votre charge. Vous devez être alerté par des changements comportementaux chez votre proche. Une seul symptôme ne signifie pas obligatoirement une maladie d’Alzheimer, c’est une convergence de symptômes qui doivent vous alerter, leur récurrence et leur aggravation au fil du temps.

Quelles anomalies observe-t-on le plus fréquemment ?

  • Dégradation de la mémoire. La personne âgée oublie les événements très récents et conserve une bonne mémoire des éléments très anciens. Elle nie l’évidence.
    • Difficulté attentionnelle,
    • Difficulté de langage,
    • Problèmes pour planifier ou réaliser des tâches complexes,
    • Désorientation, épisodes confusionnels,
  • Symptômes psychologiques :
    • Anxiété,
    • Dépression,
    • Délires, hallucinations,
  • Troubles du comportement :
    • Apathie,
    • Comportements moteur aberrants,
    • Agitation, agressivité,
    • Inversion du cycle jour / nuit,
    • Euphorie, désinhibition.
  • Dénutrition (la personne ne se nourrit plus, n’a plus d’appétit), perte de poids,
  • Chutes répétées,
  • Perte d’indépendance fonctionnelle : incapacité à réaliser seul les tâches de la vie courante :
    • Utiliser les transports en commun,
    • Gérer son budget,
    • Téléphoner,
    • Gérer ses prises de médicaments.

Aucun symptôme ne permet à lui seul de porter le diagnostic que la maladie d’Alzheimer. Vous devez être vigilant et en cas de convergence de plusieurs symptômes, prendre rendez-vous avec le médecin traitant de votre proche pour un établir un premier diagnostic médical.

diagnostiquer la maladie d'alzheimer

Comment le médecin traitant va diagnostiquer la maladie d’Alzheimer ?

Pour établir un premier diagnostic, le médecin doit réaliser une évaluation cognitive rapide. Cette étape est indispensable avant d’orienter le malade vers un spécialiste ou pas. En effet, le comportement de votre proche peut avoir d’autres explications. Votre médecin va établir son diagnostic à partir de l’état de santé de votre proche, son historique médical, les médicaments qu’il prend et la réalisation d’un test mémoire. Le test mémoire est un outil normé.

Le test mémoire est un questionnaire plus ou moins long dont le résultat permet de poser un diagnostic. Il existe plusieurs formats de tests. Le test mémoire recommandé par la Haute Autorité de Santé est le MMSE. Il comporte 18 questions ou observations et prend de 10 à 15 minutes. Son interprétation dépend de l’âge de la personne et de son niveau d’éducation. Parmi les autres tests existants, citons le Codex. Un test qui prend de 2 à 3 minutes et peut-être maîtrisé en peu de temps par un médecin généraliste.

Cette étape cruciale permet de valider ou d’invalider le diagnostic. Si la consultation généraliste valide un diagnostic d’Alzheimer, vous devez poursuivre votre parcours en consultant un spécialiste, par exemple dans un centre mémoire ou institut mémoire.

diagnostiquer la maladie d'alzheimer

Comment le centre mémoire va diagnostiquer la maladie d’Alzheimer ?

Le centre mémoire réunit des médecins spécialisés dans les maladies cognitives. Pour dépister la maladie d’Alzheimer, le centre mémoire va utiliser le guide DSM-4. Il permet de dresser un diagnostic si quatre critères sont reconnus :

  1. La mémoire du patient a un fonctionnement anormal.
  2. Des fonctions cognitives autres que la mémoire sont perturbées dans leur fonctionnement :  une aphasie, une apraxie ou une altération des fonctions exécutives. Il faut qu’il y ait au moins une perturbation de ce genre.
  3. Il faut que ce soit un déclin, c’est-à- dire une baisse par rapport à un état antérieur et que ce déclin gènes la personne dans sa vie quotidienne.
  4. On peut exclure une confusion mentale qui est une maladie aiguë qui perturbe les fonctions cognitives. Il faut écarter aussi certaines maladies psychiatriques qui vont donner des perturbations importantes sur les tests, comme par exemple, une schizophrénie.

Les tests sont complétés par des analyses exploratoires par IRM. Le médecin peut également prescrire une ponction lombaires pour repérer les marqueurs dans le liquide céphalo-rachidien.

La consultation en centre mémoire permet de diagnostiquer la maladie dont est atteint votre proche. Cela peut être une maladie d’Alzheimer ou une autre forme de maladie cognitive. Le diagnostic permet de prescrire un traitement adapté.

Remerciements

J’ai écrit cet article grâce au MOOC Alzheimer organisé par l’université Pierre et Marie Curie. Si vous vous posez des questions sur la maladie d’Alzheimer, même sans être un praticien ni un spécialiste, je vous invite à suivre ce cours passionnant et essentiel.

Un commentaire

Laisser un commentaire