Comment Fonctionne un Contrat d’Assurance Dépendance ?

Comment fonctionne un contrat d'assurance dépendance

Article invité :
Comment fonctionne un contrat d’assurance dépendance.
Par Astrid Monnet (Bonne Assurance)

L’assurance dépendance, c’est un contrat de droit privé qui permet de financer les frais occasionnés par la perte d’autonomie d’une personne âgée.

En l’absence d’un régime universel dépendance financé par la collectivité (le fameux cinquième risque de la Sécurité sociale), l’assurance dépendance privée est à ce jour la seule garantie assurancielle à couvrir les dépenses liées à la perte d’autonomie.

Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance dépendance ?

Difficile de se repérer dans la  multitude des offres du marché. Difficile aussi de savoir si le jeu en vaut la chandelle. En effet, certains contrats coûtent très cher et il n’est pas toujours évident de comprendre les conditions d’activation de la garantie.

Pour y voir plus clair, nous avons demandé à un spécialiste de l’assurance de personne de nous expliquer comment fonctionne une assurance dépendance.

Je laisse donc la plume à Astrid Monnet. Astrid est une professionnelle indépendante dans le domaine de l’assurance de personne. Elle travaille pour le comparateur Bonne Assurance.

L’assurance dépendance est un régime complexe.

Un contrat d’assurance dépendance « permet de se prémunir face aux conséquences financières de la perte d’autonomie ».

Fédération Française de l’Assurance (FFA),

L’assurance dépendance sert à anticiper une situation de dépendance en constituant un capital qui sera, une fois la dépendance avérée médicalement, versé d’un coup (on parle à ce moment de capital) ou ponctuellement sous forme de rente mensuelle afin de vous aider à supporter les frais liés à votre situation.

Cet apport financier que prévoit l’assurance dépendance peut être assimilé à un complément de revenus puisqu’il est cumulable aux retraites, aux allocations personnalisées à l’autonomie, mais aussi aux aides au logement telles que les APL ou les ALS.

Ainsi, les frais de dépendance, qui peuvent avoisiner les 1 500 € par mois à domicile et les 3 500 € par mois en établissement, peuvent paraître plus accessibles.  

Généralement, les contrats d’assurance dépendance proposent, en plus des rentes ou du capital, des services complémentaires d’assistance voire même d’aide à la personne. Ainsi, vous pourrez être accompagné si votre situation évolue et que vous perdez en autonomie.

Evaluation médicale obligatoire

Il faut savoir que la perte d’autonomie, et donc la dépendance, est obligatoirement évaluée par un médecin, que cela soit votre médecin traitant ou un médecin choisi par votre compagnie d’assurances. Ce dernier pourra alors, en fonction de la grille de dépendance établie par votre assureur, déterminer votre degré de dépendance et donc les montants de la rente (ou le capital) que vous pourrez percevoir.

Il existe deux niveaux distincts de dépendance :

  • La dépendance totale, qui se traduira par un versement intégral de la rente prévue par votre contrat,
  • La dépendance partielle, qui vous permettra de bénéficier d’un versement d’une rente diminuée en fonction de votre niveau de dépendance.

Quel est le prix d’une assurance dépendance ?

Le prix d’une assurance dépendance varie en fonction de deux critères : l’âge auquel vous souhaitez vous assurer, mais aussi le niveau de garantie voulu.

Il est donc difficile de donner un prix moyen puisqu’il dépend de critères qui vous sont personnels.

Néanmoins, pour vous donner une idée, en cas de souscription à 60 ans pour obtenir une rente de 500 € par mois, vous devrez cotiser une trentaine d’euros par mois. Si vous souhaitez le même contrat, mais que vous avez 70 ans, votre cotisation sera augmentée d’une quinzaine d’euros environ.

L’évolution du prix de l’assurance dépendance en fonction de votre âge est due au fait que le risque de dépendance augmente avec l’âge. Ainsi, sur la base du principe de la mutualisation des risques de l’assurance, plus les nouveaux assurés sont âgés, plus leurs cotisations sont importantes.

Comment fonctionne un contrat d'assurance dépendance
Photo by Adeolu Eletu on Unsplash

Quand souscrire un contrat d’assurance dépendance ?

Il est difficile de prévoir une situation de dépendance, mais il est tout de même possible de prendre en compte différents facteurs afin de vous préparer au mieux à cette possibilité.

En effet, vous si avez une santé fragile ou des problèmes de santé récurrents, il peut être utile d’anticiper une potentielle situation de dépendance. D’autant plus que certains contrats instaurent un délai de carence durant lequel vous ne seriez pas indemnisé si vous veniez à perdre votre autonomie.

Le second critère à prendre en compte afin de savoir le moment idéal pour la souscription à un contrat d’assurance dépendance est votre patrimoine.

En effet, si vous possédez un certain patrimoine et que votre pension de retraite est confortable, vous ne serez peut-être pas dans l’urgence, contrairement à quelqu’un dont les ressources sont plus modestes.

Néanmoins, l’âge moyen auquel il est judicieux de réfléchir à une assurance dépendance peut être défini entre 55 et 65 ans, en fonction de votre état de santé. Sachez cependant que les assureurs peuvent vous demander de remplir un questionnaire médical, voire même de passer certains examens, à la suite desquels ils peuvent refuser de vous assurer s’ils vous jugent « à risques » ou vous appliquer une surprime. Plus encore, certains assureurs peuvent refuser de vous couvrir en fonction de votre âge (en général plus de 75 ans).

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une assurance dépendance ?

Comme tout contrat d’assurance, l’assurance dépendance a des avantages comme des inconvénients. En effet, le fait d’anticiper une perte d’autonomie et donc de s’assurer contre la dépendance permet de limiter l’impact financier et psychologique de vos proches.

Près de 70 % des aidants sont des conjoints et des enfants, de ce fait, une assurance dépendance peut vous permettre de les soulager tant financièrement que psychologiquement grâce à vos rentes et aux différents services d’accompagnement que l’assurance prévoit.

Choisir une assurance dépendance, c’est aussi préserver sa liberté de choix.

Grâce à votre rente (ou votre capital), vous pourrez décider de rester à votre domicile ou d’emménager dans un établissement spécialisé, puisque vous aurez une aide financière, tant pour aménager votre domicile que pour vous aider à payer les frais d’un EPHAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) par exemple.

L’apport financier d’une assurance dépendance permet aussi de conserver votre patrimoine puisqu’elle a pour but de financer les frais engendrés par votre perte d’autonomie. Plus encore, le fait d’anticiper une potentielle situation de dépendance permet d’avancer avec plus de sérénité et génère donc moins de stress.

L’inconvénient majeur de l’assurance dépendance.

L’assurance dépendance est un contrat à fonds perdus, c’est-à-dire que si l’assuré venait à décéder sans avoir été déclaré dépendant, sa famille ne bénéficiera d’aucun remboursement sur les cotisations que l’assureur a pu recevoir. Il en est de même pour une résiliation de contrat.

Comment fonctionne un contrat d'assurance dépendance
Photo by Michael Longmire on Unsplash

D’autres articles de Sweet Home consacrés au financement de la dépendance peuvent vous intéresser :

Sweet Home se décline en newsletter. Chaque semaine, j’adresse à mes abonnés un article de fonds : développement d’un sujet étudié sur le blog ou approches transversales sur l’économie de la longévité.

La newsletter n’est pas un récapitulatif de ce qui est publié sur le blog, c’est un rendez-vous pour aller plus loin.

En cliquant sur "S’inscrire", vous acceptez notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.