L’assistant vocal : bientôt les aidants virtuels des seniors ?

Avez-vous déjà utilisé l’assistant vocal de votre smartphone car vous aviez les mains prises ? La technologie des assistants vocaux appuyés par les IA (intelligences artificielles ) est aujourd’hui incontournable. Elle reste malheureusement stagnante et sous exploitée, malgré un potentiel toujours intéressant. Néanmoins, il est fort à parier que les assistants vocaux fassent de plus en plus partie de notre quotidien. En particulier auprès des nouveaux seniors.

La technologie vocale, à la hauteur des attentes ?

En 2018, la technologie d’assistance vocale avait commencer à transformer l’expérience des seniors avec la technologie. Assez nouveau à l’époque, son potentiel domotique est vite reconnu. Avec des commandes comme “Allume la lumière” ou encore “réserve un billet pour mon voyage”, il laisse entrevoir la possibilité de services de conciergerie.

Voir le rapport : The Future of Voice First Technology and Older Adults 2018).

A l’époque, le point de vue global était que cette technologie allait être « facile, bon marché, utile, intelligente et connectée ». Le service Alexa d’Amazon fonctionnait sur plusieurs variantes de matériel bon marché. Comme Siri d’Apple, la compréhension des demandes par le logiciel était relativement faible (par rapport à Google Assistant, qui est apparu en 2018 sur Android et iOS).

Un potentiel intéressant

Les personnes interrogées dans le rapport de 2018 étaient optimistes sur cette technologie qui n’avait alors que quelques années d’existence. Ils pensaient qu’elle permettrait d’avoir des conversations réelles, que les profils des utilisateurs permettraient aux services de soins d’offrir ce qui était nécessaire. Certain parlaient même d’un coaching personnel en matière de santé.

Les personnes interrogées ont estimé que les interfaces vocales aideraient les professionnels de la santé par le biais de la dictée vocale et qu’elles aideraient les patients à obtenir des informations facilement.

Une envolée fulgurante des appareils et des utilisateurs

Qui aurait pensé que d’ici 2019, Google Assistant serait disponible sur plus de 50 000 appareils (y compris les iPhone), avec 1 milliard d’utilisateurs et la prise en charge de 44 langues sur les smartphones ?

L’assistant vocal d’Amazon semble quant à lui, détenir la plus grande part de haut-parleurs intelligents et s’est implanté sur au moins 40 millions d’appareils, bien que la prise en charge linguistique soit à la traîne. La technologie vocale est est également disponible sur le secteur automobile où 73% des automobilistes confient l’utiliser afin d’éviter les contacts avec leur smartphone.

Une réalité moins glorieuse…

Bon nombre des concepts anticipés nécessitent la confiance et la protection de la vie privée des données sensibles, ce qui reste une préoccupation encore aujourd’hui.

Les gens croyaient par exemple que des services comme le shopping vocal serait maintenant répandu et que les offres vocales seraient une véritable mine d’or.

Mais, jusqu’à présent, ce n’est pas encore le cas. Les IA sont capables de chercher des informations, mais certaines actions sont encore impossibles. Nous nous attendons à être en mesure de verbaliser une demande et d’obtenir une réponse, que cela soit des informations ou une action.

Siri n’est toujours pas aussi intelligent que certains l’avaient espéré, compte tenu de son temps passé sur le marché.

assistant vocal

À l’avenir, plus de progrès sont attendus

Les assistants vocaux sont-ils utiles aux personnes ayant une déficience auditive ?

Pour les personnes âgées, la voix est-elle une interface de contrôle clef pour l’avenir ****de la “maison intelligente” ?

L’intégration des assistants vocaux dans les usages n’en est pas encore là.

Dans la prochaine vague d’innovation à venir, la “Voice 2.0” (avec son IA sous-jacente), pourra-t-elle mieux servir les personnes âgées ?

Il faudra que la prochaine génération d’assistants vocaux puissent s’adapter à ceux qui ont des difficultés visuelles et motrices, des voix faibles ou hésitantes, et dont l’accent ou le dialecte particulier peut ne pas être reconnu.

Pour l’heure, la France n’est pas en reste sur la question. Nous avons déjà un assistant vocal entièrement dédié aux séniors :

Lauréat du prix Silver Valley 2022, Bonjour Henry est une application gratuite, simple et sécurisée qui lutte contre l’exclusion numérique des personnes âgées en favorisant le lien social. Henry est un assistant qui aide les seniors à communiquer simplement et en toute sécurité. Le senior dicte simplement le message et Henry se charge de tout le reste !

Envie d’en savoir plus ?👉www.bonjourhenry.com

Vous cherchez à bien vous informer sans y passer des heures ?

Ne cherchez plus !

Nous avons ce dont vous avez besoin !

En lisant Longévité, notre newsletter dominicale qui analyse les alternatives à l’Ehpad, vous gagnerez du temps et vous profiterez d’une veille professionnelle de qualité assurée par des experts de votre secteur.

Abonnez-vous gratuitement en saisissant votre adresse email ci-dessous.

Ou… découvrez les derniers numéros de Longévité en visitant cette page de présentation.

Lien vers l’article d’origine :

https://www.ageinplacetech.com/blog/voice-ai-older-adults-launching-new-report-2022

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page